Белые фонари

 

 

 

Отзыв о выступлении украинского театра-студии «Белая ворона» на фестивале в Алжире

 

 

«Animation du festival

SPECTACLE DE LA TROUPE UKRAINIENNE ET ALGERIENNE KAMIKAZE CREW

Sous les lampions blancs

Выступление в АлжиреEn fin de soir?e de ce dimanche 16 novembre, des lampions et des couleurs ambiantes ont constitu? le d?cor de la sc?ne du Th??tre national Mahieddine-Bachtarzi investie par le Corbeau blanc d’Ukraine et Kamikaze Crew d’Alg?rie.

Quand l’un des danseurs de la troupe Kamikaze Crew se lance dans ses premiers pas, dans ses premi?res gestuelles, l’assistance est d?j? sous le charme. Dans un langage propre ? la break dance, il s’exprime librement jusqu’? ce que son premier compagnon le rejoigne. Puis un second arrive d’un autre c?t?. Ils finissent par ?tre expos?s au regard d’un quatri?me ?l?ment, soit une personne ? mobilit? r?duite. En s’appuyant sur ses deux b?quilles, il attend le moment opportun. Le voil? qu’il s’associe au trio. Il se d?barrasse de ses deux ?tais avant d’?tre soutenu par les deux corps de ses ?quipiers. Il s’?l?ve puis il se d?tache de ces derniers. Il ne compte r?solument que sur la force de ses bras pour effectuer son num?ro. Ses deux b?quilles lui sont remises en finesse. Il se repositionne alors, mais au lieu de s’en aller il se joint aux trois autres, sinon au cercle. Il finira en position de poirier. Ce fut un show bri?vement court, mais d?ment partag?. Auparavant, six danseurs, soit trois couples v?tus en rouge et noir entament leur spectacle sur fond de chanson fran?aise. Ce jeune ensemble ukrainien semble avoir une ouverture sans limite ? l’universalit?. Avec aisance et volupt?, ils ex?cutent leur rythme et leur mouvement avant de se mettre au diapason d’une valse. Ils osent m?me une position statique, seules les membres sup?rieurs s’adonnent ? l’expression. Ils offrent un peu de gaiet? et de joie en cette fin de soir?e, en particulier avec leurs ballons blancs qui se transforment ? un moment ou ? un autre en lampions. On se croirait presque sur une rue ou sur un boulevard, un soir de saison estivale. Ces lampions volent aussi parfois, virevoltent tel une nu?e d’oiseaux qui fait sa s?r?nade. Les trois couples passent d’un tableau ? un autre, rajoutant ?galement un peu plus de plaisir avec leurs perruques bleues scintillantes. Parfois, ces coiffes sont enlev?es, c’est selon. Les trois couples dansent sur des compositions musicales diverses, notamment sur un morceau de swing. Les duos sont faits et d?faits. Chaque ?l?ment peut pr?senter son propre num?ro. Et ? un certain moment, les six s’associent, se recherchent et se s?parent, puis ils retournent ? cette chanson qui dit : « Je suis une femme… ». Il est dit que le corbeau est un oiseau de mauvaise augure, mais celui-l? est blanc. L’est-il aussi ?

Mohamed Redouane»

 

«……Это было короткое достойное шоу, которое вызвало искренний интерес . Шесть танцоров, то есть три пары, одетые в красное и черное, начинают шоу под музыку французской песни. Молодой украинский коллектив показал, что нет предела их универсальности. Легко и радостно они двигаются, переходя к вальсу. Они внесли веселье и радость в этот вечер, используя белые воздушные шары, которые превращаются время от времени в фонари. Можно почувствовать себя почти на улице или на бульваре в летний вечер. Иногда эти фонари летают, как порхающая стая птиц, поющая серенады……

 

Вернуться в рубрику Фестивали